1
Jul
2016
0

Le bénévolat pour explorer différents domaines

Je vois beaucoup d’incertitude autour de moi face au choix de carrière et à l’attrait du changement. Je supporte fortement le changement de carrière lorsque c’est un choix éclairé. Cependant, il faut faire attention à l’envie de changer pour changer. Chaque domaine a ses côtés positifs et ses côtés négatifs. J’ai choisi de faire le changement après m’être assurée que c’était vraiment le domaine que je voulais malgré les aspects plus difficiles.

Si vous avez envie de faire autre chose mais que vous ne savez pas vraiment quoi, je vous suggère de faire quelques essais de bénévolat afin d’explorer plusieurs secteurs et de vous permettre de côtoyer des gens qui ont la carrière que vous aimeriez peut-être avoir. Ils pourront vous en parler et vous dire quels sont les côtés négatifs et les côtés positifs. Vous pourrez aussi côtoyer la clientèle que vous auriez et les problèmes que vous rencontreriez si vous choisissez tel domaine.

Au baccalauréat en psychologie, il faut cumuler plusieurs heures d’expérience en relation d’aide et en recherche afin de compléter notre demande d’admission au doctorat. J’ai décidé de prendre de l’avance et de débuter mon bénévolat cet été afin de profiter de mon temps libre et surtout pour me lancer à l’eau le plus vite possible et m’assurer que j’étais bien dans la bonne voie.

J’ai commencé, il y a deux semaines, à faire du bénévolat pour la ligne d’écoute de l’Association canadienne pour la santé mentale. Il s’agit d’offrir une écoute active à des gens qui vivent toutes sortes de situations et qui ont besoin de s’exprimer pour différentes raisons. Je pense que c’est la meilleure entrée en matière que je puisse avoir. Je n’ai pas trop de pression car notre rôle de bénévoles est l’écoute et non pas la thérapie. Cela me permet cependant de pratiquer mon muscle de l’empathie et d’acquérir certains réflexes pour aider les appelants à trouver leurs propres pistes de solutions.

Ça me permet également d’en apprendre davantage sur la santé mentale et sur les ressources offertes dans la région pour le soutient aux citoyens. C’est très enrichissant!

Je vous suggère donc de chercher des organismes dans votre région qui pourraient vous permettre d’explorer les domaines qui vous intéressent. Vous pourriez vous découvrir une passion ou encore éviter un détour dans votre parcours de carrière. Et si au final vous décidez de rester dans votre carrière actuelle, vous en aurez au moins surement appris beaucoup sur vous même et vous aurez aider quelqu’un en chemin.

Si vous êtes de la région de Québec ou de Chaudière-Appalaches, vous pouvez utiliser le service 211 pour trouver un organisme dans le domaine qui vous intéresse.

 

1 Response

  1. Pingback : Tête à Tête » Le bum-out