15
Jul
2016
0

Le bum-out

Eh non, je n’ai pas fait une erreur dans mon titre. Je ne veux pas parler de burn-out mais bien de bum-out. C’est comme ça que j’appelle cette spirale sans fin d’ennui et de manque de motivation. Vous connaissez? Vous avez décidé de prendre ça smooth pendant vos vacances, ou vous êtes entre deux jobs, ou vous êtes travailleur autonome mais sans trop de structure et vous êtes pris dans une procrastination interminable, un rien vous épuise et vous n’avez pas d’énergie pour faire quelque chose de votre peau? C’est ça le bum-out pour moi. Ça ressemble beaucoup au burn-out, mais ce n’est pas causé par le stress et l’anxiété. C’est plutôt causé par le manque de structure.

L’humain est une créature d’habitudes

On dit souvent que si vous voulez que quelque chose soit fait, il faut le donner à quelqu’un d’occupé. Ce n’est pas pour rien. C’est parce que lorsqu’on dévoue un certain nombres d’heures consécutives à être productif, on développe l’habitude d’être productif et on peut accomplir beaucoup de choses. Une tâche de plus ne nous fait pas peur. Quelqu’un qui au contraire à trop de temps libre, est habitué à être au repos et cherchera à se divertir davantage. Je ne sais pas s’il existe une étude sur le sujet, mais je parle au moins pour moi et les gens de mon entourage que j’ai vu traverser des périodes de productivité et de repos.

La gratification

Si on est en période creuse (vacances, chômage, manque de clients, ou autres), et qu’on n’a rien de pressant à faire, il est facile de se tourner vers le divertissement car c’est de la gratification instantanée (surtout si on parle d’un jeu vidéo). Entre jouer à notre jeux favori ou travailler sur un projet à long terme dont on ne voit pas la fin, il est facile de deviner ce qui gagnera le plus souvent. Et si aucune de nos activités productive n’a de date de tombée ou de conséquences à être remise à plus tard, on tombe dans un cycle sans fin de divertissement. Personnellement, moins je suis productive, plus mon estime personnelle dégringole et c’est là que le bum-out s’installe.

Comment se sortir d’un bum-out?

Dernièrement, j’ai passé un peu trop de temps en bum-out et j’ai cherché comment sortir de ma torpeur. Ça prend de la volonté. J’ai trouvé quelques trucs pour me faciliter la vie.

  1. L’exercice. J’ai commencé un programme de yoga structuré (yé!) sur 8 semaines. J’ai un cours de 30-40 minutes à faire 5 jours sur 7, et chaque fois que je barre une séance sur mon calendrier j’ai ce sentiment de gratification qui me motive à continuer. Si le programme vous intéresse, il s’agit du Perfect Body Yoga Program de Bad Yogi (Erin Motz). Qui plus est, faire de l’exercice quotidiennement donne plus d’énergie et ajoute à la motivation de sortir de ce bum-out!
  2. Le Bullet Journal. J’entendais ce nom circuler depuis quelques mois et j’ai fini par chercher à en savoir plus. Le Bullet Journal, c’est un cahier de To-Dos pour vous assurer de n’avoir rien oublié et de toujours savoir quoi faire. Vous pouvez en apprendre plus sur le site officiel ou en cherchant des articles sur le web. Je pense même écrire un article complet sur le sujet. Ce qui est génial avec ce type de journal, c’est que je peux planifier mes tâches pour les prochains mois puis sélectionner une, deux ou trois tâches importantes à faire pour la journée. Cela m’assurer de continuer à avancer dans mes projets et en plus, j’ai encore ce sentiment de gratification lorsque je coche une tâche sur ma liste!
  3. Planifier des sorties. Être en période creuse alors que la majorité des gens ne le sont pas peut facilement être synonyme d’isolement. Appeler ses amis et se planifier des sorties est une bonne façon de briser le cercle de nos propres pensées et d’être exposé à des opinions différentes, question de nous motiver à l’action. Si vos amis ne sont pas disponibles, vous pouvez vous impliquer dans votre communauté de façon bénévole ou autrement.

Voilà donc comment j’ai réussi à me sortir de mon bum-out. Par contre, c’est un travail constant qu’il faut faire choisir de faire à tous les jours. Après tout, rien n’est bon en trop grande quantité, même le repos!

Avez-vous déjà vécu un bum-out? Comment vous en êtes vous tirés? Partagez vos trucs et expériences dans les commentaires!

You may also like

Bullet Journal
Accepter qu’on a tort
Vision
Un pas à la fois

4 Responses

  1. Sko

    Toujours aussi inspirant de te lire Laura.

    J’ai regardé le vidéo de ton Bullet journal. J’utilise depuis quelques années un journal semblable pour mon travail, très utile. Je vais m’inspirer de ce qu’il présente pour modifier mon cahier de notes.

  2. Très intéressant! J’ai un Bullet Journal depuis des années (sans le savoir!), sauf que je n’utilisais pas la table des matières. Cette table des matières révolutionne ma vie!